Nous avons célébré six ans d'écriture en janvier 2016. Un site d'écriture poétique et de partage.
 
AccueilPortailConnexionS'enregistrer

EN VERS, ENVERS, EN VERT



En vers, envers en vert est aussi sur Facebook
Cadeau Surprise
Cadeau surprise

Dehors, des flocons joyeux
Scintillent d’effervescence.
Près du foyer, un sapin carillonné
Accueille un présent mystérieux.
Une surprise sans doute, félicitations!
L’idée de recevoir un cadeau splendide.
C’est Noël, de beaux sourires.
L’étoile nous protège majestueusement.
Un ruban s’exclame à ravir.
C’est le bonheur qui se développe
Ouvrant un cœur resplendissant.

André, épervier


Noël
Noël


Ma pensée de Noël, c'est la trêve des armes.
Une année de passée et qu'avons-nous changé ?
Du sourire donné au mélange des larmes,
A-t-on compris l'instant du moment partagé ?

Le pardon et l'amour sont prêchés sur la terre.
A-t-on assez aimé ce prochain rencontré ?
Le lui dire, donner, en étant bien sincère.
A-t-on su l'accueillir, a-t-il pu se montrer ?

Si l'autre dans ton cœur n'est pas si important,
Alors bien seul es-tu en ces jours d'allégresse.
Mon âme est harcelée par ce cri alarmant
Noël est solitude en des pleurs de détresse !



Pourquoi n'a-t-on pas vu bien des ombres qui meurent
En ce temps de Noël, sachons les repérer
La neige ensevelit beaucoup d'âmes qui pleurent
Offrons notre chaleur à ces désespérés

Et pour notre Jésus, cet enfant qui sourit
Pour lui tout notre amour, mais regardons nos frères,
Donnons-leur en présent, un regard attendri
Ils ont besoin de nous en leurs jours de misères
Flamme 2013 tous droits réservés

Hiver


Des paysages tout blancs
Nous remettons nos gants
Pour éviter que tranchant comme le verre
Nos doigts soient attaqués par la morsure de l'hiver
Nous patinons sur un lac gelé
Et un pâle soleil semble nous auréoler
Tourbillonnant, tournant comme un manège
Autour de nous voltigent les flocons de neige
Domino novembre 2016 tous droits réservés

Puis, ce matin, ils se sont tus (Marie-France Pavard)
Certains violons ne vibrent plus
Leurs sons traçaient dans la lumière
D'une puissance, pure et fière
Puis ce matin ils se sont tus

Nous les contemplons, attristés
Le froid s'immisce en la demeure
Vibrations des violons meurent
Lorsque l'espoir nous a quitté

L'on s'interroge vainement.......

Les violons muets aimeraient bien
Se donner, corps et âme
Mais dans ce monde inhumain
Le vent souffle trop fort sur les flammes

Marie-France Pavard,décembre 2013 tous droits réservés
(Une de nos membres décédées, poète prolifique et amie )

Le verbe faire, faire, faire
Le verbe faire, faire, faire
J'ai fait comme si de rien n'était,
Monté un arbre au milieu de la pièce,
Prétendu que ma vie n'était pas en pièces,

J'ai fait comme il fallait !
C'était Noël, on allait faire semblant
Que toute la terre allait se revêtre de blanc,
Que le Père Noël ne se déguisait pas en brigand,
Que partout dansent les enfants !
J'ai fait comme si de rien n'était,
Habillée en fée des neiges,
Tourne le petit manège
Où la patineuse qui boitait,s'accrochait !
J'ai préparé des petits, des grands plats
Pour les petits, le grand-papa
Qui fait pipi dans sa culotte,
Et croit que c'est sa femme qui est sotte !
J'ai fait comme si de rien n'était,
J'habite un grand palais,
Où tous les miséreux
Se donnent un air heureux !
Lorraine Lapointe décembre 2016

Copyright

Toutes les oeuvres du forum EN VERS, ENVERS, EN VERT sont protégées par le Copyright. Il est donc formellement interdit de les utiliser, sans le consentement des auteurs ou celui des ayants droit, ceci est illicite et constitue un délit de contrefaçon passible de 3 ans de prison, et de 300.000 euros d'amende.
Merci pour votre compréhension, bonne lecture.
(Code de la propriété intellectuelle)
Loi du 11 mars 1957.
 
Écrit de Gisèle Prudhomme

Présence
Des contrées de silence, coure la grâce blanche, crinière au vent.
Avec toute la délicatesse de mes souvenirs d'enfant.
Libre, libre, respirant l'amour, comme on croque dans une pomme.
Gisèle Prud'Homme, 4 décembre 2016